Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Le travail d’Audrey Martin aborde depuis 2009 l’idée de construction et de déconstruction jusqu’à épuisement des images et des objets. Aujourd’hui en constante recherche, Audrey Martin propose pour cette exposition deux pièces réalisées in situ, une installation et une pièce sonore. Dans son projet intitulé A la dérive, elles gardent un aspect flou et mystérieux. Nous sommes tous animés d’une manière ou d’une autre par un irrésistible besoin de partir en expédition… Une envie de sortir de notre quotidien et d’ouvrir notre esprit à une nouvelle cartographie.









.
















 







Exposition du 1er au 30 juin 2013. Seaquarium du Grau du Roi, avenue du Palais de la mer - 34240 Le Grau du Roi. Tél.: +33 (0)4 66 51 57 37. Ouverture tous les jours de 9h60 à 18h30.



  Audrey Martin, A la dérive

  Seaquarium du Grau du Roi

  01.06 - 31.08.2013

Audrey Martin, A la dérive, Seaquarium du Grau du Roi

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Des îles désertes sont reproduites, présentées sous la forme de constellations (Anaximandre) et des sons non identifiés sont proposés à l’écoute (O.S.N.). Audrey Martin tente de nous familiariser avec des zones géographiques où l’homme n’a pas encore tout découvert, où le doute persiste et les questions restent plus présentes que les réponses. En adaptant le terme d’ Atlas des îles abandonnées emprunté à l’auteure, Judith Schalansky, l’artiste nous permet d’approcher ces îles désertes et d’achever un voyage autour du monde au sein d’un même espace. Les échelles considérablement diminuées nous font perdre tout repère géographique, ne subsistent alors qie les formes insulaires, à la manière d’un Atlas répertoriant es espèces tout droit sorties des abysses. Les îles, délimitées dans le sable, sont regroupées au sein du Seaquarium le temps de ce projet d’exposition. Leurs motifs sont découpés dans des pochoirs en PVC de 3 mm d’épaisseur, ce qui permet à l’artiste de recommencer chaque pièce de l’œuvre à l’infini. Les îles sont normées, nommées et ramenées à l’échelle d’une archive cartographique. Ce projet, Anaxilandre, cristallise le statut de l’île déserte par l’échelle réduite de ces modèles.

Le site historique du Seaquarium propose de découvrir la faune de nombreux fonds sous-marins. Il présente les gardiens des îles abaondonnées, les requins. Le tunnel des squales est la première partie de l’aquarium qui fut construite dans le cadre d’un programme de prévention et de protection des requins. Ce véritable Palais de la mer nous guide à travers un immense couloir noir où nous pouvons découvrir les grands prédateurs sous d’épaisses vitres.

C’est dans cet environnement d’observation presque hostile qu’Audrey Martin présente sa pièce sonore. O.S.N.I.: un montage de plusieurs sons non identifiés, enregistrés et répertoriés par la NOAA depuis 1991. La dizaine de sons répertoriés en ultra-basses fréquences est toujours d’origine inconnue et fait clairement fonctionner notre imagination.

En s’inspirant du système de répertoriation de la NOAA, Audrey Martin déploie ces sons dans l’espace et par son action, le site scientifique et de découvertes devient un concentré de recherches artistiques.

Archives expositions personnelles (M)