Communiqué de presse

La peinture chez Maude Maris est un acte de lissage, de disparition des détails et de trouble engendrant une perte des repères d'échelle et déterminant un espace possible à toutes les tailles.

L'architecture représentée devient maquette, manière de voir d'au-dessus, de regarder globalement le monde. La question de l'échelle est reliée à celle du «faux», ses tableaux contiennent cette régularité suspecte qui met en doute notre lecture de l'espace représenté.
Comme l'enfant qui ne peut concevoir l'ensemble d'une maison qu'en en voyant toutes les pièces en même temps, ouvertes sur l'extérieur, il dessine alors la sienne sans façade. Communauté secrète des pièces, leur signification se dévoile dans l'insertion à un ensemble.

Espace mental, projection, construction. Construire un espace, une perspective, un point de vue sur la peinture. Une grande partie des toiles de Maude Maris présente de surprenantes compositions façonnées à partir de documents photographiques tirés du Web. l'évidente artificialité de ces assemblages (renforcée par le traitement sommaire des matières) instaure une étrange dimension ludique.

Pour la chapelle des Calvairiennes, elle jette le trouble au travers d'un ensemble conséquent de volumes peints en deux ou trois (ou peut-être plus.) dimensions. Le regard est trouble face à ces grandes fausses vraies architectures se dressant dans l'espace de la chapelle qui est lui-même une fiction des croyances et des rites sacrés.

L'ensemble des architectures construites et peintes (un cube, une église, un escalier inversé…) vont plonger le regard des visiteurs, à la fois dans la beauté des couleurs, mais dans le trouble de la représentation. On est où? Entre «Deux Horizons».







© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Maud Maris, Deux horizons

Exposition du 2 mai au 6 juin 2010. La Chapelle des Calvairiennes, rue Guyard de la Fosse - 53100 Mayenne. Tél.: +33 (0)2 43 30 12 56. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h30 à 18h.

Titres des oeuvres de Maud Maris :

Caveau, glycéro sur bois, 50 x 200 x 50 cm
Volume penché, glycéro sur bois, 200 x 100 x 30 cm
Cube, glycéro sur bois, 250 x 250 x 200 cm
Tréteaux, glycéro sur bois, 200 x 100 x 100 cm
Escalier, glycéro sur bois, 200 x 100 x 200 cm
Eglise, glycéro sur bois, 200 x 75 x 150 cm

À noter qu'en complément de cette production, une série de dessins sera exposée au regard, un complément indispensable pour mieux saisir le trouble visuel de cette jeune peintre-architecte.


Archives expositions personnelles France

  Maud Maris, Deux horizons
  Chapelle des Calvairiennes, Mayenne
  02.05 - 06.06.2010

Archives expositions personnelles (M)