Pierre Malphettes, salle 2 du château des Adhémar


Si au premier niveau, l'exposition jouait d'un ordre ascensionnel des oeuvres, la nouvelle pièce monumentale créée par Pierre Malphettes spécifiquement pour la salle 2 du château lors de sa résidence explore le mouvement inverse. Produite par le centre d'art, l'oeuvre Le Ruissellement de l'eau, est composée de plusieurs circuits allant de la succession de cascades jusqu'à de faibles ruissellements. Sa réalisation a demandé de nombreux calculs et aménagements maintes fois contrôlés et repris lors de la conception directement dans la salle.


Une oeuvre changeante

L'usage du verre, de l'inox, du zinc, à travers des matériaux achetés dans un magasin de produits de bâtiment local, propose une gamme chromatique restreinte qui permet de jouer avec les différentes lumières de la journée.

Le son de l'eau constitue une des composantes de l'oeuvre. Éclairage naturel et bruissement, toujours différents, modifient constamment la perception du Ruissellement de l'eau.

Cette "rivière suspendue" semble obéir aux principes du "shakkei", technique utilisée par certains paysagistes au Japon, pays dans lequel Pierre Malphettes a fait une résidence, déterminante pour la suite de son travail artistique.


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Pierre Malphettes, le Ruissellement de l'eau

Archives expositions personnelles France

  Pierre Malphettes, Le ruissellement de l’eau
  Château des Adhémar, Avignon