Communiqué de presse

Durant l'automne 2008, l’association Acte de Naissance a accueilli pour une période de trois mois Vincent Mauger pour une Grande Résidence à L’H du Siège. Une exposition dans la galerie de L'H du Siège clôture ce temps de résidence afin de présenter les œuvres réalisées par l'artiste.

Extraits du dossier de presse
Texte de Célia Charvet, Essais d'espace

Prendre la mesure des espaces. Prendre en compte que tout espace est soumis à la mesure par les corps, les objets, les mouvements – par la matière. Prendre conscience que l’orientation de ces corps – objets – mouvements produit des figures et que celles-ci se transforment dès qu’un écart s’opère. La distance entre les choses, même infime, est cet espacement qui fait advenir le lieu. Sans lui, l’espace est dénué d’identité. Il n’est qu’un réceptacle potentiel. Une mesure quantifiable.

C’est dans les espacements que se nichent les angles et les arêtes, les courbes, les reliefs, les plis, et les vides eux-mêmes. Tout ce qui constitue la matière des choses vivantes ou inertes – des matières qui structurent l’air.

Tout à la fois mesurables et mesurantes, elles s’installent dans l’espace en même temps qu’elles le créent. Elles en font surgir la forme – et sa qualité. C’est l’alternance entre les pleins et les intervalles qui fait la forme – sur fond d’espace disponible. Les substances peuvent ainsi se frotter les unes aux autres, s’évaluer, résister. Fabriquer des atmosphères.

Indémêlable ensemble que ces corps et ces espaces qui se définissent mutuellement, partageant leurs influences, cohabitant sans s’absorber, formes contre formes et proposant aussi des formes-tableaux – cristallisations de relations plus ou moins fugitives. Actes perpétuels de mesurages. Voilà ce qui fonde la démarche de Vincent Mauger.


 


 







© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012 Tous droits réservés

Vincent Mauger, Landscape expanding tools

Exposition du 10 janvier au 21 février 2009. L'H du siège, 15 rue de l'Hôpital du Siège - 59300 Valenciennes. Tél.: +33 (0)3 27 36 06 61. Ouverture du mercredi au samedi de 14h30 à 18h30.

Découper l'espace, le morceler puis le recomposer pour former un nouveau contexte. Multiplier les axes, les points de repère, les angles de vue. Emboîter les vides dans les pleins pour caractériser les intervalles. [...] Les formes-collines qu'elles soient dessinées, sculptées ou conçues par ordinateur, sont issues d'un acte de modification d'une surface plane. Torsions, soulèvements, décollements, froissements sont autant de gestes et de mouvements qui impliquent la formation par l'artifice de courbes sinueuses ou accidentées, aléatoires ou maîtrisées, et qui enclenchent une fabrique à paysages - de ces paysages archétypaux, de tous temps, de tous lieux, renvoyant le spectateur à ses propres traversées, physiques et mentales. C'est une ballade géométrique dans la géographie des monts qui nous est proposée. Une géographie réinventée qui se découvre et s'expérimente à différentes échelles, sur différents supports.

Multiplicité des échelles, diversité des supports, pluralité des approches. Vincent Mauger ne se contente pas d'éprouver les matériaux et les médiums. Il les met en rapport. Parfois au sein d'un même espace, provoquant ainsi mises en abîmes et évaluations réciproques - espaces dans l'espace.



Vue de l'exposition de Vincent Mauger à l'H du Siège Vue de l'exposition de Vincent Mauger à l'H du Siège

Vues de l'exposition de Vincent Mauger à l'H du Siège


L'artiste travaille les bords. Il place et déplace les limites de sorte que la finitude d'un espace ou celle d'une pièce semblent receler un univers en puissance, un monde en soi, indéterminé et prolongeable indéfiniment, en imagination tout au moins. Chaque cadre est testé dans sa potentialité à contenir les variations. Chaque volume construit, élaboré à partir de matériaux élémentaires, apparaît sur un mode fragmentaire.
L'unité de chaque pièce - à l'échelle des lieux, des sculptures-objets ou des surfaces-cadres - est toujours décomposable, laissant voir les logiques d'assemblages, d'empilements, de mouvements, de découpes et de juxtapositions. Fragments-nomades mais aussi fragments-mondes, ses oeuvres contiennent et produisent les possibilités de percevoir, circuler, comparer, de projeter et se projeter. En somme de s'essayer au réel.

Archives expositions personnelles France

  Vincent Mauger, Landscape expanding tools
   L’H du Siège, Valenciennes
  10.01 - 21.02.2009

Archives expositions personnelles (M)