© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Vincent Mauger, L’absence de règles est-elle une règle en soi ?

Extraits du dossier de presse


Texte de Claire Taillandier, critique d’art


Les sculptures de Vincent Mauger ne se contentent pas de prendre place dans un site. Elles le mettent sous tension. Le rapport au lieu est une composante intrinsèque du travail de l’artiste, qui prend le parti de questionner l’espace afin d’en révéler les points de rupture ou d’équilibre. De l’adéquation entre l’espace occupé et le volume proposé naissent des résonances qui sollicitent la sensibilité du spectateur. Celui-ci, happé par le jeu des surfaces, des vides et des pleins, fait l’expérience d’un paysage simulé dont l’échelle oscillerait entre l’infiniment petit et le gigantisme assumé.


Reprenant à son compte les modélisations 3D, Vincent Mauger crée un monde parfaitement ancré dans la matière tangible. Qu’il s’agisse de bois,de parpaings, de métal, de brique ou de polystyrène, les matériaux sont travaillés au-delà de ce que leur matérialité pourrait laisser présager. Avec une certaine économie de moyens et de procédés, la perception des caractéristiques de masse et de solidité se trouve souvent modifiée, dans tous les cas questionnée.


Dans un monde aux distances abolies par la vitesse des déplacements (réels ou virtuels), Vincent Mauger propose un espace à la topographie extraordinaire où il fait bon se perdre.






Exposition du 30 janvier au 27 mars 2012. La Poparts - Centre d’art contemporain intercommunal, 2 rue Alphonse Daudet - 13800 Istres. Tél.: +33 (0)4 42 55 17 10. Ouverture du lundi au samedi de h à 12h et de 14h à 18h, sauf le mardi matin. Entrée libre.


Textes de Vincent Mauger

« Mon travail porte sur la représentation sculpturale d’un souvenir ou d’une perception mentale d’un espace ou d’un objet. Je souhaite établir une sorte de concurrence entre l’objet réel et une tentative de matérialisation d’une perception personnelle associée à  celui-ci.

J’oriente de plus en plus ma démarche vers des problématiques d’espace. Je m’intéresse à la fois à l’espace habité en tant qu’architecture et volume, de façon physique et mathématique, mais également au regard sensible avec lequel l’individu perçoit ces espaces. Je traduis d’une façon exacerbée des sensations, impressions ou rêveries associées à des lieux et je cherche ainsi à interroger leur réalité. Il m’apparaît donc logique d’utiliser des outils dont la vocation est de fournir des images d’objets ou d’architectures avant leur réalisation (l’idée de maquette et d’échelle a toujours été très présente dans ma pratique) ou de créer des univers purement virtuels (l’idée d’espace pensé sans matérialisation véritable, sorte d’écho d’une vision mentale, est également l’une des composantes de ma recherche). »

« J’explore le seuil entre l’espace géographique réel et l’espace imaginé. Je m’intéresse à ces deux moments d’espace comme un mouvement entre extériorité et intériorité, une circulation entre le dehors et la pensée. »

Archives expositions personnelles France

  Vincent Mauger, L’absence de règles est-elle une règle en soi ?
  La Poparts, Istres
  30.01 - 27.03.2012

Archives expositions personnelles (M)